Québec, je me souviens

Le Québec est un petit pays dans un grand pays, le Canada. Pourquoi, je dis ça puisque le Québec est Canadien ? Parce que le Québec a une âme qui lui appartient. Il n’y a pas plus Français qu’un Québécois. Tous les mots sont traduits, là-bas. Nous, les Français utilisons plus de termes anglophones que ces Français du Québec. Oui, j’ose le dire. La devise du Québec : « Je me souviens » que vous retrouverez gravée sur les plaques d’immatriculation. Ce voyage fût un périple formidable et les Québécois des gens à connaître sans aucun doute. Peut-être, peuvent-ils permettre aux Français de retrouver les vraies valeurs des choses. Ces gens proches de la nature, n’ont qu’une envie le week-end, partir en milieu sauvage avec leur tente roulotte ! Si ce n’est pas ça la vraie vie alors qu’est-ce que c’est au juste ?

J’ai avec bonheur goûté aux plaisirs du voyage en terre Québécoise avec plus de 3000 km supplémentaires au compteur de la voiture, de mes amies sur place, et la roulotte bien accrochée. La première semaine aux alentours de Québec et la seconde dans les réserves naturelles de la douce Gaspésie.

Le voyage m’a fait découvrir les grandes étendues Québécoises, de la Ville de Québec jusqu’au Rocher Percé. Une croisière aux baleines au milieu de tout cela, un tour en bateau sur le Fjord de Saguenay, des boucles en canoë dans la réserve faunique de Port Neuf (oui oui ramer d’un point A à un point B en faisant des boucles, je vous assure je l’ai fait…), dormir dans les parcs nationaux, goûter à la Poutine, observer les animaux, trinquer face à un coucher de soleil sur la plage… Tout cela un mois de juillet avec en prime un soleil qui ne m’a pas quitté.

Les Chutes de Montmorency en photo.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *